Changer de métier: 5 questions pour aider à vous décider

Vous avez envie de changer de métier, mais ne savez pas par où commencer? La première étape est de vous poser des questions pertinentes pour comprendre les raisons et besoins qui vous poussent à vouloir un changement! Pour vous accompagner dans votre réflexion, Neuligent vous propose 5 pistes de réflexion.

1. Pourquoi voulez-vous changer de poste ou de métier?

Les réponses peuvent prendre bien des formes et donner lieu à une longue liste de motifs. Ces motivations peuvent vous éclairer sur ce qui ne vous convient pas dans la situation actuelle, et vous guider à identifier vos aspirations professionnelles. Et pour autant, elles ne vous aident pas toujours à répondre à cette question fondamentale. Qu’est-ce que vous recherchez exactement dans ce changement?

C’est pourquoi nous vous proposons de prendre le temps qui vous est nécessaire pour répondre à cette question. Dans le cas contraire, changer de poste ou de carrière pourrait vous amener dans un environnement différent et ne rien changer à votre situation émotionnelle. Ce n’est probablement pas le but que vous recherchez. Alors, dans ces conditions, comment vous assurer de faire le pas dans la bonne direction?

Nous vous suggérons de dresser une liste complète des éléments qui sont présents lorsque vous faites un travail qui vous plaît. Si ce n’est dans votre travail, regardez par exemple ce que vous réalisez avec plaisir et légèreté dans une activité collective. Vous pourrez alors progressivement confirmer et compléter votre liste de prérequis et de désirs!

Cet exercice vous permettra notamment de comprendre l’objectif profond qui vous pousse à vouloir ce changement. Par la suite, il sera plus facile de repérer ces critères dans un nouveau poste ou des idées de métiers en adéquation avec vos aspirations.

2. Êtes-vous prêt à suivre une formation?

Une fois votre idéal précisé, votre projet de reconversion professionnelle peut impliquer un retour sur les bancs de l’école ou de suivre un programme de formation. Cela peut être nécessaire pour :

  • Effectuer une mise à niveau de vos compétences
  • Apprendre les techniques d’un nouveau métier,
  • Renforcer vos habiletés de gestion ou de communication pour accéder à un autre niveau de poste.

Selon le domaine ou le métier que vous choisissez, il sera judicieux dans la prochaine étape de vous renseigner et d’évaluer le temps et coût de formation nécessaire en fonction de votre situation pour y parvenir. Cela vous permettra, entre autres de vérifier votre capacité financière et votre niveau de motivation pour reprendre des études ou vous mettre à niveau.

Profitez-en également pour vous renseigner sur les compétences en demande en consultant des listes de métiers les plus recherchés au Canada ou dans votre région. Ces informations vous aideront à décrypter les opportunités du marché de l’emploi et choisir la formation qui correspond autant à vos aspirations professionnelles qu’aux besoins du marché.

3. Avez-vous regardé vos prévisions financières?

Vouloir changer de métier est souvent synonyme de quitter sa zone de confort, émotionnelle comme financière. Vos responsabilités n’étant pas les mêmes à 20 ans ou 40 ans, il est important de prévoir vos ressources en conséquence.

Donnez-vous le temps! Pour préparer ce changement, et vous éviter les tracas inutiles, il serait judicieux de planifier vos finances et d’évaluer vos possibilités de soutien. De nombreuses aides existent, que ce soit par l’intermédiaire de votre employeur ou de programmes d’aide à la formation gouvernementale.

Sachez qu’en cas de retour aux études ou pour toute autre formation professionnelle, des financements existent :

  • Dans le cas de mobilité interne, certains employeurs prennent en charge les frais de formation,
  • En ce qui concerne les formations individuelles, le gouvernement du Québec prévoit également des aides selon certaines conditions,
  • Pour les personnes de 50 ans ou plus, le gouvernement du Québec offre également des aides de prêts et bourses pour les études à temps plein ou temps partiel.

Vous voulez vous lancer dans le monde entrepreneurial? Sachez que des aides financières aux jeunes entreprises existent au Québec. Renseignez-vous sur Info Entrepreneurs ou sur le site du gouvernement du Canada pour découvrir les organismes de soutien aux entreprises.

L’entreprenariat féminin est également très valorisé au Canada. Si vous êtes une femme, vous pourriez bénéficier de plusieurs programmes d’aide pour vous lancer en affaires :

  • Programme du Québec : met à votre disposition des aides financières, ainsi que des ressources et formations pour femmes,
  • Volet canadien : recense les programmes d’aides financières, ainsi que les organismes de soutien pour femmes entrepreneurs.

4. Quels seraient les impacts de ce changement sur votre vie?

Comme tout changement de vie, changer de métier a un impact sur la vie de tous les jours. Gestion familiale, changement du quotidien, impacts financiers … les habitudes sont chamboulées et sont à prendre en compte pour réaliser cette transition en douceur. Pensez donc à parler de vos projets autour de vous et à vous assurer d’être prêt.e à faire face à ces changements!

5. Prêt.e à passer à l’acte?

Une fois que vos besoins sont identifiés, que vous avez évalué le processus à entamer et tous les aspects que cela comporte, il est temps de faire le grand pas! Place à l’action et la concrétisation de vos projets.

  • Quand prévoyez-vous commencer? Fixez une date de départ claire.
  • Quelles sont vos priorités? Dressez votre liste et ajoutez les activités qu’elle requiert à votre agenda.
  • Qui peut vous aider? Établissez la liste précise des personnes ou organismes à contacter.

Voici quelques actions qui vous seront utiles pour continuer concrètement la démarche entamée.

Votre décision de bouger est prise, mais vous vous hésitez encore à changer de métier? Découvrez nos guides d’orientation professionnelle à l’âge adulte pour bénéficier de conseils d’experts et savoir comment entreprendre la transition.